"Un ouvrage inclassable, érudit, stimulant, qui mérite amplement cet éloge du prix Nobel d'économie Bob Solow : Personne ne peut tourner les pages de ce livre sans découvrir à plusieurs reprises des idées à la fois inattendues et saisissantes que l'on voudrait poursuivre." LES ECHOS

Paul Seabright, La société des inconnus – Histoire naturelle de la collectivité humaine

Préface de Daniel C. Dennett

Traduit de l'anglais par Julien Randon-Furling

Essai, 550 pages. Prix: 28 € / 35.90 CHF

(nouveauté / juin 2011)

ISBN 978-2-940427-12-3


La théorie de l'évolution suggère que nous ne sommes pas naturellement disposés à faire confiance à des inconnus, c’est-à-dire à des gens en dehors de notre famille ou de notre clan. Pourtant, aujourd'hui, nous confions notre vie aux pilotes d’avion, notre argent est géré par des personnes que nous ne connaissons pas, nous mangeons au restaurant sans craindre une intoxication et nous côtoyons une foule d’inconnus potentiellement dangereux dans le métro. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Paul Seabright décrit les mécanismes psychologiques, sociaux et économiques qui ont transformé, au fil des derniers dix mille ans, nos ancêtres suspicieux, xénophobes et belliqueux en individus qui dépendent d'un réseau institutionnel complexe constitué de personnes inconnues les unes aux autres. Or, ces mêmes mécanismes entraînent aussi des fléaux comme les crises financières, l’exclusion des faibles, la dégradation de l’environnement naturel, ou la prolifération des armes de guerre. Pour parer à ces conséquences fâcheuses de façon intelligente et efficace, il est essentiel de comprendre la fragilité des institutions qui font de nous des hommes modernes.

Sans jargon et à l’aide de beaucoup d’exemples, La société des inconnus intègre la pensée économique au contexte plus large de nos connaissances en biologie, anthropologie, psychologie et histoire, et propose une analyse lucide du fonctionnement de la société. Érudit et pertinent, cet ouvrage nous fournit des clés pour une meilleure compréhension des défis sociaux majeurs auxquels nous devrons faire face dans les années à venir.

Personne ne peut tourner les pages de ce livre sans découvrir à plusieurs reprises des idées à la fois inattendues et saisissantes que l'on voudrait poursuivre. Robert M. Solow, lauréat du prix Nobel d'économie

Dans la presse : éconoclaste (concernant la 1e éd. anglaise) Books  Le Monde  Les Echos  Le Temps  France Culture "Du grain à moudre"  Radio Canada "On aura tout lu"  AGEFI  Le Matin Dimanche  Alternatives Économiques  Sciences Humaines  France Culture "On n'arrête pas l'éco" 

Commander : FNAC  Decitre  amazon.fr  chapitre.com  Place des libraires  lalibrairie.com  Payot (Suisse)

Commander chez l'éditeur : indiquer la destination


Extrait